12 rue de Paris, 59000 LILLE - France +33 328.077.072

Demande de disponibilités










« Veuillez préciser lors de votre demande si vous souhaitez une table à l’étage ou au rez-de-chaussée. Nous ferons notre possible pour satisfaire votre demande. »

GRAND PLACE

La Grand place est la place emblématique de Lille. A l'image de Bruxelles et de sa Grand Place, les façades baroques flamboyantes de ce lieu démontrent l'importance des places à l'époque moderne. Haut-lieu de commerce et d'échange, les places étaient l'image, la fierté et la démonstration de la richesse de la ville. Encore aujourd'hui, sa disposition centrale lui confère une grande importance. Elle est également le lieu préféré des Lillois pour se retrouver, prendre un café ou une bière sur les grandes terrasses disposées autour. Aujourd'hui, appelée la place du général-de-Gaulle, elle accueille chaque année de grandes manfestations populaires : concert lors de la grande braderie de Lille, grande roue lors des fêtes de fin d'année, marché aux fleurs au mois de mai. La colonne, qui trône au milieu commémore la résistance de la ville au siège autrichien en 1792. Selon la légende à Lille, la déesse, construite en 1842, qui surmonte la colonne serait inspirée de l'épouse du maire de l'époque

L'OPERA

D'un gout Louis XVI très orné , la façade de l'opéra de Lille correspond aux canons architecturaux de la belle époque en vogue depuis l'exposition universelle de 1900. Le regain d’intérêt pour l'architecture française néoclassique à cette époque étant représenté entre autre par les façades du grand et du petit palais. En pierre calcaire, très lumineuse, elle comporte trois travées, le premier étage étant percé de trois larges baies cintrées qui éclairent le grand foyer. Le décor de la façade a été entièrement conçu et dessiné par Louis Marie Cordonnier. L’attique reçoit un groupe sculpté d'une rare ampleur; réalisé par Hippolyte Lefèbvre, il illustre la Glorification des Arts. Autour d'Apollon, Dieu des Arts, neuf muses représentent la poésie, la musique, la comédie, la tragédie et d'autres arts lyriques ou scientifiques.

LA VIEILLE BOURSE

Construit au milieu du xviie siècle alors que la ville est espagnole, le bâtiment, restauré au xixe siècle ainsi que de 1989 à 1998 (association Mécénat), a conservé tout son éclat. Pour rappeler leur intervention dans la restauration de la Bourse, les grandes entreprises régionales ont tenu à faire ériger leur blason sur les cartouches surplombant les fenêtres supérieures du monument. Classée monument historique par arrêté du 25 mai 1921 et par décret du 9 juin 19231, la Vieille Bourse est le témoin d'une période faste et décisive dans l'histoire économique et commerciale de la cité, alors concurrente avec ses sœurs flamandes: Anvers, Gand et Bruges.

LE BEFFROI

Le beffroi de l'hôtel de ville de Lille, inauguré en 1932, est le plus haut de la région Nord-Pas-de-Calais. Le projet de sa construction résulte de la destruction de l'ancien Hôtel de ville lors de la Première Guerre mondiale. L'ensemble architectural, à la fois massif pour l'Hôtel de ville, et exceptionnellement fin et élancé pour son beffroi a été conçu par l'architecte Émile Dubuisson. Pour des raisons de disponibilités foncières et de choix politique, le bâtiment est légèrement décentré par rapport à l'actuel centre-ville. Le beffroi en brique rouge et béton « façon pierre sculptée » culmine à 101 m de hauteur (104 m avec le phare), affirmant la puissance politique et commerciale de la capitale régionale. La brique rouge répond au vert des platanes qui entourent le bâtiment. Le beffroi accueille une belle collection d'œuvres contemporaines, qui complète celles qui décorent les différentes salles municipales. Avec ses 104 m de hauteur, le beffroi de Lille est le plus grand bâtiment municipal de France et le plus haut beffroi d'Europe.



BonnesAdresses